Les zones humides

Les milieux humides sont des terres recouvertes d’eaux peu profondes ou bien imprégnées d’eau de façon permanente ou temporaire. Ils se rencontrent à travers de nombreux paysages caractéristiques : estuaires, lagunes, étangs, marais, tourbières, prairies humides…

Les milieux humides fournissent des biens précieux et rendent de nombreux services : épuration de l’eau, atténuation des crues, soutien d’étiage et réservoirs de biodiversité ! Ils jouent également un rôle d’amortisseur du changement climatique en stockant notamment le carbone.


La Journée Mondiale des zones humides


Chaque année, la Journée mondiale des zones humides (JMZH) est célébrée le 2 février, pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar.

 

Cette convention est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à la gestion et à l’utilisation des zones humides et de leurs ressources. Elle est entrée en vigueur en 1975.

Chaque année, de nombreux événements, sorties et activités sont organisées autour de cette date pour sensibiliser à la protection de ces milieux fragiles.

Etude de priorisation des zones humides du territoire

Face à la disparition progressive des zones humides, le Conseil Général du Tarn-et-Garonne, en lien avec l’Agence de l’Eau, décident de lancer une campagne de recensement de toutes les zones humides à l’échelle du département.

Sur le territoire de la CCGSTG, environs 300 zones humides ont été identifiées.

La collectivité souhaite intégrer l’entretien et la restauration des zones humides à sa politique de gestion des milieux aquatiques puisque ces zones sont étroitement liées aux cours d’eau.

Pour ce faire, elle a entrepris en 2019 une étude de priorisation visant à identifier les zones à gérer ou restaurer prioritairement selon divers enjeux (protection patrimoine naturel, amélioration de la quantité et de la qualité de l’eau, restauration d’un milieu artificialisé, amélioration de la connexion avec le cours d’eau, limitation de l’érosion des sols, possibilité de communication, …).

La phase opérationnelle a débuté en 2020 avec la réalisation d’inventaire des animaux et de la végétation typique des zones humides, sur plusieurs sites présentant de forts enjeux. Ce diagnostic permettra d’élaborer les propositions de gestion et de restauration les plus adéquates pour chaque site.

Ces actions seront intégrées au programme de gestion des milieux aquatiques et mises en œuvre sur les 5 prochaines années.


Propriétaire d’une zone humide ?

 L’inventaire départemental des zones humides est consultable en ligne ICI

Cet inventaire n’est pas exhaustif.
Vous pensez être propriétaire d’une zone humide mais avez un doute ? N’hésitez pas à contacter le Pôle Environnement au 05.63.64.49.80 pour une vérification sur site.

On considère que la zone est une zone humide si l’on observe :

  • Un habitat caractéristique des zones humides : boisement riverain, prairie humide, mare, marécage, roselière… ;
  • Des espèces végétales indicatrices de zones humides recouvrant plus de 50% de la surface de la zone ; (téléchargez ICI un guide présentant la flore spécifique)
  • Des traces de rouille ou des traces verdâtres/ bleuâtres dans le sol, traduisant d’un engorgement d’eau.

Les zones humides sont protégées mais certaines interventions y sont possibles, voire bénéfiques ! L’idéal est d’intervenir sur sol sec ou gelé (plus portant et moins sensible), à partir de la fin de l’été / du début de l’automne. Cela permet de limiter les impacts sur les animaux (moins vulnérables hors des périodes de reproduction, nidification…) et sur la flore (cycle de végétation terminé, graines formées). La coupe des arbres est autorisée ainsi que la fauche de l’herbe à condition d’exporter les produits de coupe. Le pâturage extensif est aussi vivement recommandé !

Tout projet impactant une zone humide sur une surface supérieure à 0,1 ha est soumis à une procédure Loi sur l’eau (R214-1 du Code de l’env.).

Contacts

  • Camille Blanchot - Technicienne rivière CCGSTG - 05 63 64 49 80 - camille.blanchot(at)grandsud82.fr
  • Service d’Assistance au Traitement des Effluents et au Suivi des Eaux (SATESE) – CG82 - 05 63 63 14 27
  • Direction Départementale des Territoires (DDT82) - Service Eau et Biodiversité - 05 63 22 25 40