Une production citoyenne d’énergie renouvelable accessible à tous.

En favorisant le développement des énergies renouvelables (ENr), Grand Sud Tarn-et-Garonne agit pour le maintien d’un niveau d’énergies performant tout en limitant l’impact sur le climat. Une voie sur laquelle la Communauté de communes s’engage avec les communes, et à laquelle les citoyens peuvent contribuer.

C’est le cas avec le projet de centrale photovoltaïque de la papeterie de Montech.
Mais investir dans un « projet d’énergie citoyenne renouvelable » peut paraître complexe et nébuleux a priori.
Entretien avec Monsieur L., qui a décidé d’investir dans la centrale Photovoltaïque de Montech, pour mieux comprendre les avantages d’une telle démarche :

« Je suis l’un des heureux propriétaires de la centre photovoltaïque de Montech. Pourquoi pas vous ? »

C’est quoi une « production citoyenne d’énergie renouvelable » ?

"C’est un projet d’énergie renouvelable (panneaux photovoltaïques par exemple) financé par des communes et/ou les habitants proches du lieu de production. Ils soutiennent un projet local. Ils partagent la production d’énergie renouvelable : c’est « l’énergie partagée ! »"

Qu’est-ce qui vous a décidé à investir dans un tel projet ?

"J’ai d’abord été séduit par la rentabilité garantie du projet : 2%. C’est bien mieux que certains placements classiques bancaires aujourd’hui !

Par la suite, en m’intéressant de plus près au projet, j’ai trouvé que cela avait du sens d’investir mon argent dans un projet générateur d’énergies renouvelables, à une époque où tous les signaux d’alerte sont au rouge sur la réduction de gaz à effet de serre et la transition énergétique. C’est ma contribution au mieux-être futur de mes proches. Cela me semble important."

Pourquoi avoir choisi la Papeterie de Montech ?

"Parce que c’est proche de chez moi ! Et je voulais investir dans un projet utile.
Justement, ce projet permet de réhabiliter les toitures de bâtiments longtemps restés à l’abandon, pour y installer une centrale photovoltaïque. Cela permettra ensuite d’installer des équipements publics comme une école de musique, une salle de spectacle… Chaque citoyen peut contribuer."

Investir son argent dans un projet nouveau peut être angoissant. Qu’est-ce qui vous a rassuré ?

"D’abord, l’électricité produite par la centrale est rachetée à un prix stable pendant 20 ans.Ensuite, le projet est soutenu par la région Occitanie et par l’ADEME via des subventions*. Si les services publics sont impliqués, c’est rassurant."

Concrètement, comment cela fonctionne ?

"Je suis d’abord devenu « sociétaire » de la coopérative. C’est-à-dire que j’ai souscrit des parts sociales dans la Société Coopérative d’Intérêt Collectif ENERCIT. Du coup, je participe aux Assemblées Générales et à la vie de la coopérative. Chaque part coûte 100 €. Chaque sociétaire a une voix, quel que soit le nombre de parts souscrit.

Ensuite, j’ai fait un apport en Compte Courant d’Associé rémunéré (CCA). Le montant minimum à verser est fixé à 400 €. C’est abordable. Les intérêts sont fixés à 2% pour le projet de Montech et sont versés tous les ans."

Merci pour ces explications. Que souhaiteriez-vous dire en conclusion aux habitants ou aux communes proches de chez vous ?

"S’ils veulent donner du sens à leur épargne et agir localement pour la transition énergétique, ils peuvent investir dans ce projet. Je suis devenu l’un des heureux propriétaires de la centrale photovoltaïque de Montech. Pourquoi pas eux ? "

*via une aide aux études et  au capital de  de la société privée.

 

 

En savoir plus sur l'histoire de ce projet ICI.